Rivière-au-Tonnerre se prépare pour accueillir plus de touristes

Rivière-au-Tonnerre séduit de plus en plus de touristes, mais l'espace commence à manquer. Plusieurs de ses 270 résidents reconnaissent que le manque d'hébergement et de services freine la croissance du tourisme.

Radio-Canada
Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Seul « village-relais » de l’est de la Côte-Nord, les attractions touristiques et les projets ne manquent pas à Rivière-au-Tonnerre.

Il y a un entrepreneur du milieu qui est en train de faire les démarches pour faire un terrain de camping sur la rue du port, annonce la conseillère municipale responsable du dossier tourisme, Anne-Marie Boudreau. Dans le futur rapproché, avec l’ancien parc de bateau, on veut en faire un parc vert pour les gens du milieu et les visiteurs.

Un chapiteau pour les festivités et les organismes pourrait y être ajouté. Toutes ces démarches ne sont pas étrangères au fait que le plan directeur de la municipalité de Rivière-au-Tonnerre intègre désormais un plan touristique.

Une affiche indiquant Village-relais

Pour accueillir les curieux, le copropriétaire du magasin général du village, Éric Lebrun, multiplie les achats de propriétés. L’autre maison que l’on possède, c’est loué jusqu’à l’automne 2019, fait-il valoir.

Éric Lebrun, copropriétaire du magasin général du village

On vient de faire l’acquisition de deux maisons et de quatre unités de motels qui étaient fermées depuis quelques années et on veut relancer l’ouverture de ça d’ici au printemps. Éric Lebrun, copropriétaire du magasin général du village

Même constat pour la coopérative Coste qui offre des forfaits d’expédition sur la Côte-Nord.

La coopérative Coste a acquis l’Escale de la mer donc ça a donné une chance pour l’hébergement. Il y a quand même 9 ou 10 unités de motel, mentionne Anne-Marie Boudreau.

Pour s’assurer que les visiteurs qui souhaitent profiter de la vue sur la mer ne perturbent pas trop les habitants, une signalisation pour les accès directs à la mer pourrait être installée par la municipalité.

Les gens de Rivière-au-Tonnerre espèrent aussi que leur municipalité sera choisie comme port d’un futur lien maritime entre la Gaspésie, la Côte-Nord et l’île d’Anticosti qui est à l’étude, ce qui pourrait aussi amener un grand nombre de touristes supplémentaires dans le village.

Avec les informations de François Robert

X